CONGO-SITE : Portail National d'Information et de Conseils sur le Congo Brazzaville
Mardi 2 Septembre 2014

Parcs Sites & Curiosités Touristiques


Vendredi 8 Février 2008 - 20:20

Il existe en République du Congo de nombreux sites touristiques, ainsi que d'excellentes réserves de faunes à visiter.


Le parc national d'Odzala :

Situé au nord du district de Kellé dans la région de la Cuvette, à environ 500 kilomètres au nord de la capitale Brazzaville, le parc d'Odzala, créé en 1935, s'étend sur près de 2.850 kilomètres carrés.

Le parc forme un plateau d'altitude moyenne, de 500 à 600 mètres, le nord-ouest représentant sa partie la plus élevée jusqu'à un escarpement, orienté nord-sud, qui domine, à 25 km à l'ouest de la limite actuelle occidentale du parc, les grandes vallées du bassin de l'Ivindo, aux confins du Gabon et du Congo.

Comment se rendre au parc d'Odzala ?

L'accès au parc se fait par voie terrestre (en louant un 4x4 par exemple) ou par voie aérienne (voir la liste des compagnies aériennes intérieures). Une piste d'atterrissage a été aménagée et entretenue près du camp de Mboko. A l'intérieur du parc, les visites sont effectuées essentiellement à pieds, mais la plupart des liaisons entre les différents sites d'observation de la faune nécessitent des transferts en pirogue à moteur. De multiples sites composent le parc, tous encore à l'état sauvage : Mboko, Lango, Mbouébé, différents fleuves, Moba, Ekania, Ambéré, Les marécages de la Haute-Mambili, Maya, Le chemin des Elephants, Lossi,...

Autres parcs nationaux :

La réserve de la faune de la Léfini, située au nord de Brazzaville,
à l'est de de Djambala et au sud de Gamboma

La réserve de faune de la Lekoli-Pandaké, au nord de Kellé

La réserve de Mont Fouari et la Réserve de Nianga-Nord, situées à l'ouest de Divénié dans la région du Niari

Autres Curiosités et Sites Touristiques :

Région de Brazzaville et du Pool :

Brazzaville, capitale de la République du Congo offre à ses visiteurs un tour de ville coloré et pittoresque. Familièrement appelée Brazza la Verte, la ville s'étend sur près de 10 km le long de la rive droite du fleuve Congo. A vol d'oiseau, elle s'étale comme un grand parc d'arbres fleuris.

La basilique Sainte Anne du Congo à la toiture verte changeant de tons au cours de la journée suivant l'éclairage.

La cathédrale Sacré-cœur (St Firmin) construite par Mgr Augouard offre une vue sur Poto Poto, sur le Centre-ville et sur Kinshasa (capitale voisine de la RDC).

Vestige de la première case européenne de Brazzaville construite en 1884 par Charles Dechavannes (devant le palais du peuple).

La stèle érigée en mémoire de Savorgnan De Brazza et de ses compagnons, La case De Gaulle...

Le Musée Marien NGOUABI

Le Palais des Congrès,

Le Palais du Peuple (résidence des Gouverneurs Généraux de l'ex-AEF)

L'École de peinture de Poto-Poto

Les ateliers de sculpture et de céramique, les vieux quartiers et les marchés populaires, etc.

La visite des environs de Brazzaville permet d'accéder aux beaux et merveilleux sites touristiques de la région du Pool : le Trou de Nguéla, l'Arbre aux mille feuilles, la réserve de la Léfini, les chuttes de Loufoulakari et de Béla. Les villages de pêcheurs, le lac bleu, le Musée de Nkankata ou Musée des Fétiches...


Région des Plateaux Batéké :

Situés au nord de Brazzaville, les plateaux Batékés sont assez insolites.
Des dépressions restent boisées. Le peuple Téké habite généralement des maisons en voûte alignées le long d'un esplanade.

Il est connu par son organisation sociale de caractère monarchique et un dynamisme qui l'a conduit à déverser son surplus démographique vers la capitale.

Le lac bleu situé dans une grandiose vallée d'effondrement

La réserve de la Léfini, l'une des plus importantes du Congo, est située à quelques 140 kilomètres de Brazzaville et à proximité du lac bleu. On y voit des éléphants, des buffles, des hippopotames, des singes, des antilopes, des gazelles, et plusieurs sortes d'oiseaux parmi lesquels les pintades.


Région de la Cuvette :

Région des forêts immenses aux terrains humides creusées de multiples rivières. On y trouve un superbe parc national, quasiment encore à l'état sauvage : le parc d'ODZALA, dépourvu de campement, et où la faune (éléphants, lions, panthères, singes, buffles, gorilles, antilopes, etc.) se dérobe à la vision. La région offre également d'autres curiosités touristiques tels que ses vielles églises chrétiennes, la borne symbolisant la ligne de passage de l'ÉQUATEUR à Makoua, ou encore le village d'OMBELE du défunt président Marien Ngouabi.
Les possibilités de grandes chasses sont multiples ; la profondeur des forêts reste encore le domaine des pygmées.


Région de la Sangha et de la Likouala :

Circuit Pygmée au départ de Brazzaville pour la Sangha dans la grande forêt vierge équatoriale. On peut aussi visiter le Lac Manamingoye et le Mont Nabemba, le plus haut du pays avec ses 1000 m.
Tandis que la Likouala tire sa réputation particulièrement du lac Télé, qui abrite un fameux dinosaure appelé en langue locale "MOKELEMBEMBE" qui a attiré il y a quelques années de nombreuses missions scientifiques, c'est le domaine de la redoutable vasière, dont on dit qu'elle est à peine explorée. Dans cette zone, le mystère est semble t-il une évidence.


La Vallée du Niari :

Dans cette région vivent encore quelques pygmées qui se tiennent à l'écart de la vie commune. A quelques kilomètres de la ville de Dolisie, il y a un lac appelé "le lac MOUKOMBO" et ses grottes. Un peu plus loin vers le Gabon, les touristes peuvent visiter les grottes de BIHOUA et la réserve de Mont MFOUARI qui possède les mêmes variétés animales que celle de la Léfini. Dans la région de la Bouenza, il y a :

Les chutes de la Bouenza, 65 mètres de haut

Le barrage de Moukoulou

Les grottes de Nkila-Ntari et de Fwalwila, les plus importantes du pays où on trouve une table et des bancs en pierre taillée, oeuvre des guerriers réfugiés aux temps de guerres des tribus

Le pont en lianes sur le l'Ogoué du côté de la Lékoumou...


Le Littoral et le Mayombe :
La région abrite la seconde ville du Congo, Pointe-Noire, bâtie en bordure de l'Océan Atlantique, avec sa baie et ses plages de sable fin.
Pointe-Noire est extrêmement riche en curiosités et possibilités sportives les plus diverses. Le sport le plus pratiqué est la pêche en mer du côté de la côte sauvage ou de la Baie de Loango. Cette pêche donne lieu parfois à des captures sensationnelles et Pointe-Noire détient le record mondial d'une prise à partir de la terre ferme d'un tarpon de 2,5 m pesant 101 kgs.
En saison sèche, la plus exaltante curiosité touristique de la région est la découverte chaotique du Mayombe : torrent, chutes et cascades sont innombrables...

Nota : Pour tout renseignement complémentaire, ou pour se rendre sur les sites, contacter la Direction Générale du Tourisme et de l'Hôtellerie - BP 456 Tél.: (242) 81 34 49 Fax: (242) 81 55 49