CONGO-SITE : Portail National d'Information et de Conseils sur le Congo Brazzaville
Dimanche 26 Octobre 2014

L’UNFPA signe un accord de coopération avec la CARESCO


Vendredi 13 Juillet 2012 - 02:59

Le Fonds des nations unies pour la population (UNFPA) et la Coordination des associations et réseaux de la société civile du Congo (CARESCO) ont signé le 12 juillet à Brazzaville un mémorandum d’entente. Paraphé par le représentant de l’UNFPA au Congo, David Lawson et le président de la CARESCO, Martin Itoua, ce texte s’inscrit dans le cadre du suivi des programmes et projets de développement.


L’UNFPA signe un accord de coopération avec la CARESCO
La signature de cet accord est conforme à la recommandation de la communauté internationale, soutenue lors de la conférence internationale sur la population et le développement(CIPD), tenue en 1994 au Caire (en Égypte) relative au développement de partenariat entre les gouvernements, le système des nations unies et les organisations de la société civile, reconnues pour leur rôle primordial dans la formulation, la mise en œuvre et le suivi de politiques et programmes de développement.

Cet accord vise à déployer l’efficacité de la contribution des acteurs de la société civile aux efforts de développement du Congo ; renforcer la concertation, le plaidoyer, et l’action sur les questions de population et de développement. Il vient parachever les actions menées dans le cadre des accords de coopération de l’UNFPA existants au niveau national avec le Rotary Club de Brazzaville, Total E&P Congo et Eni Congo.

Selon, David Lawson, les interventions des organisations de la société civile et du secteur privé constituent un complément indispensable de l’action menée par les gouvernements pour promouvoir la santé maternelle, la prévention des infections sexuellement transmissibles et du VIH/SIDA, l’égalité et l’équité entre les femmes et les hommes, la lutte contre les violences faites à l’égard des filles et des femmes, la protection des droits des populations vulnérables.

«Je me félicite de la signature de cet accord qui formalise une coopération ponctuelle existante et dans le cadre duquel l’UNFPA s’engage à renforcer son partenariat avec les associations membres de la CARESCO en matière de programmation et de mise en œuvre et de suivi des programmes et projets de développement. Nous devons être ambitieux. Cet accord est non seulement un instrument de coopération mais aussi un outil de plaidoyer pour une plus grande mobilisation des ressources nationales pour le bien-être de la population», a-t-il dit.

Pour Martin Itoua, c’est une grande joie de tisser un partenariat avec l’UNFPA, une institution qui prouve sa visibilité sur toute l’étendue du territoire national, notamment avec les femmes, les ONG, les jeunes filles mères, les autochtones, etc. «C’est un grand plaisir pour nous de signer avec vous cet accord parce que, la société civile dans tous les pays est le moteur de la démocratie. Il faut compter sur elle pour inciter la démocratie dans chaque pays. Nos réseaux, associations et ONG pourront faire qu’on puisse toujours parler de la CARESCO et de l'UNFPA au Congo. Nous ferons ce que nous pourrons avec nos ONG qui sont sur le terrain», a-t-il indiqué.